José Daniel Ferrer : “Tortures et violence… Ma vie en grave danger”

Demande d’action urgente. Prisoners Defenders, 2 novembre 2019 :

PRISONERS DEFENDERS ALERTES …

  • Une lettre en papier, prétendument manuscrite de José Daniel Ferrer, est entre les mains de personnes de confiance totale à Cuba.
  • Un expert en calligraphe, dont l’expérience est de travailler quotidiennement pour les forces de police et avec plus de 10 ans d’expérience, a été recruté par sa sœur, Ana Belkis Ferrer (tél +1 512 771-9592), et il a reçu autres écrits incontestables de José Daniel Ferrer. L’expert a publié un rapport favorable concernant l’acte et l’authenticité. Le RAPPORT FINAL DE L’EXPERT est joint.
  • Dans la lettre, José Daniel Ferrer dénoncerait de lourdes tortures et un risque de mort. En outre, il aurait déclaré une grève de la faim et de la soif, fait très grave, car dans une grève de la soif, le corps ne peut supporter plus de quelques jours avant de s’effondrer.
  • NOUS ALERTONS: bien que nous ayons tout fait en notre pouvoir pour vérifier l’authenticité de la lettre, nous ne pouvons pas nous laisser guider par un document qui pourrait convenir à n’importe quel type de manipulation de la part de l’État, donc seul le contact avec José Daniel peut donner un crédit final à son état et sa situation, et le Gouvernement cubain refuse toujours à sa famille tout contact et toute information, malgré le mandat radical des Nations Unies à cet égard, en plus des exigences d’Amnesty International, de celles de Freedom House, de l’Organisation des États Américains et d’innombrables institutions, organisations, états tels que les États-Unis et des voix du monde entier, parmi lesquelles l’Union Européenne est toujours absente, guidée par une stratégie spécialement dirigée par Gouvernement Espagnol.
  • Parallèlement, nous avons reçu d’autres écrits de tiers qui corroboreraient la situation dans la prison, c’est-à-dire un état déplorable et une situation de grave danger pour sa vie, ainsi que le refus du traitement médical de ses maux. Cependant, nous ne pouvons pas nous en tenir à la véracité de ces déclarations, qui ne peuvent qu’exiger que le régime cubain clarifie la situation de José Daniel en se conformant aux exigences énoncées dans la lettre adressée à Cuba au sujet de José Daniel Ferrer le 29 Octobre par l’Organisation des Nations Unies, auxquelles il est lié en tant qu’État signataire et ratifiant la Convention des Nations Unies sur les Disparitions Forcées.

NOUS EXIGEONS QUE CUBA SE CONFORME IMMÉDIATEMENT AUX EXIGENCES EXPLICITES DES NATIONS UNIES CONCERNANT LE CAS DE JOSÉ DANIEL FERRER, TELLES QU’EXPRIMÉES PAR LE HAUT COMMISSAIRE AUX DROITS DE L’HOMME DANS SA LETTRE DU 29 OCTOBRE.

CONTENU DE LA LETTRE PRÉSUMÉE DE JOSÉ DANIEL FERRER :

 “En grève de la faim et de la soif. Ils m’ont fait de tout. Mille tortures et violence. Ils m’ont traîné et enchaîné des pieds et des mains au soleil. 15 jours en caleçon dans une cellule pleine de moustiques et froide à l’aube. Risque de pneumonie. Ma vie est en grand danger.”

Lettre attribuée à José Daniel Ferrer par un expert calligraphe

Nous incluons ensuite la numérisation de la lettre dont l’original est fidèle à la présente copie. On a omis dans la transcription une phrase qui pourrait dénoncer le contact qui nous l’aurait fait parvenir, mettant sa vie en danger.

Lettre attribuée à José Daniel Ferrer par un expert calligraphe
Share:

Author: Prisoners Defenders

1 thought on “José Daniel Ferrer : “Tortures et violence… Ma vie en grave danger”

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *